Sortie raquettes dans les Vosges


Avec l’appui de L’association sportive et du foyer socio éducatif , 12 élèves du lycée polyvalent Gustave Eiffel de Talange sont partis en randonnée raquettes sur les pentes et sommets vosgiens, les 28 et 29 janvier dernier.

3.JPG

Accompagnés de M. Laheurte, enseignant dans le technique et de M. Iannantuoni, professeur d’EPS, tous deux soucieux d’ajouter à l’image studieuse de leur établissement, celle d’un lieu de vie ou l’on peut conjuguer pédagogie, découverte et convivialité, nos lycéens ont affronté brouillard et pluie pour s’adonner à un type de déplacement inhabituel qui exige des qualités physiques et mentales particulières.

Les nombreux candidats à cette sortie plein air ont d’ailleurs été, au préalable, sélectionnés sur tests d’endurance à l’effort.1.JPGSur place, avec l’expertise d’un guide de moyenne montagne, Christophe Hittinger, de « Traces montagnes », différents objectifs, comme l’appréhension d’un nouvel environnement et ses dangers, la confiance en soi, l’autonomie, ont été menés et atteints dans une ambiance sympathique.

Le premier jour, après avoir longé les abords du lac de Blanchemer et gravis le sommet du Rainkopf tout en prenant connaissance de l’histoire, la faune et flore de cette partie de la Lorraine, le groupe s’est offert une sortie nocturne vers le Hohneck suivie d’une nuit dans le refuge du Sotré dont la particularité est l’accessibilité aux personnes handicapés ce qui a permis aux élèves de côtoyer et vivre avec des personnes différentes.

Encore un élément formateur à mettre à l’actif de cette sortie !

Avec une seconde journée plus sèche, nos montagnards se sont initiés à la recherche de victimes d’avalanches et à l’utilisation des D.V .A., tandis que d’autres s’essayaient à la construction d’igloos, ateliers au cours desquels chacun a compris que solidarité et coopération sont des comportements essentiels.

Riche d’expériences nouvelles et de souvenirs agréables, le groupe a achevé son périple par une balade vers le lac de la Lande puis a rejoint le bus pour un retour au lycée.

2.jpg


Ils étaient douze, les 28 et 29 janvier

Douze comme les 12 mois de l’année,

Et en colonne comme les douze vertèbres dorsales.

Ils n’étaient pas douze autour d’une table à attendre qu’un Dieu tout puissant ordonne le retour d’un soleil en fuite….

Ils n’étaient pas non plus douze bads boys, tout droit sortis d’un roman de Nathanson , pour aller conquérir un Château breton…

Et ils étaient pas davantage les héros de l’épisode 1 saison 2 de « Clara et les chics mecs »…

Ils étaient tout simplement 12 élèves du lycée partis à l’assaut des pentes vosgiennes, chacun avec ses qualités et ses particularités…

Qui, toujours souriant et de bonne humeur,

qui, avec ses inquiétudes,

qui, avec ses accès de folie passagère,

qui, chaussant des après skis aussi larges que des cache-pots pour bégonias,

ou qui encore, en proie à des allergies peu connues,

mais tous équipés de raquettes pour imprimer dans la neige une multitude de traces de Yétis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑